Vapoter pour une santé meilleure

santé meilleure

La pseudo cigarette est de plus en plus proposée aux fumeurs, pour les aider à arrêter de fumer en douceur. Selon ses préconiseurs et concepteurs, c’est un produit sans risque sur la santé des consommateurs idéal pour une abstinence tabagique réussie.

Première impression sur l’e-cigarette

Les médecins aussi, même les plus réticents face à l’e-cigarette au départ, ayant réalisé des recherches dessus, ont fini par affirmer qu’ils ne sont pas arrivés à conclure que la vaporette est nocive. En effet, ils étaient nombreux à modérer leur scepticisme, rien qu’en observant les effets bénéfiques de ce produit chez leurs patients. L’e-cigarette connait un succès foudroyant depuis deux ans surtout quand des approches négatives ; basées sur des anciens modèles, sur ce produit ont été faussé.
Les doutes et défavorables positions qui persistent sont généralement liés au principe du « zero cigarette » car fumer tue.

100 médecins bénissent l’e-cigarette

En tentant de mettre les choses au clair, et de démontrer une fois pour toute la nocivité ou la non nocivité de la cigarette électronique. 100 experts affirment que c’est la combustion du tabac, la fumée, qui tue et non pas le tabac en soi. Voici en 3 points ce qui explique cette thèse :
1- Les dégâts provoqués par le tabac sont manifestement plus observables que ceux qu’on suppose éventuels par l’effet de la vaporette qui ne contient aucun moyen de nuire à la santé ; ni tabac, ni monoxyde de Carbone, ni goudrons, ni aucune substance toxique…
2- Il suffit de comparer les caractéristiques techniques des deux cigarettes pour que le doute soit dissipé…
3- La cigarette électronique est clairement beaucoup moins addictive que la cigarette traditionnelle et mène aussi a un sevrage plus rapide à la nicotine.

Un encadrement stricte est recommandé pour les utilisateurs de e-cigarette

La AFP interdit aussi de vapoter dans les lieux publics. Il est strictement interdit à un mineur de fumer une e-cigarette. Outre que les lois relatives, l’autocontrôle est vivement préconisé car, paradoxalement, certains non-fumeurs peuvent aimer la cigarette électronique et ainsi devenir seulement vapoteurs, d’autres peuvent rester fumeurs et devenir vapoteurs !

Sites qui ont aidé à la rédaction de cet article

news.doctissimo.fr

www.kelklope.com/e-cigarettes

www.liberation.fr

Articles similaires